pour parler du guiyour, la conversion au judaïsme... Index du Forum

pour parler du guiyour, la conversion au judaïsme...
Bonsoir à tous / Shalom !Voici le forum pour parler du processus du guiyour !Ce forum a pour objectif d'être le forum utile à toutes les personnes voulant entamer un processus de guiyour ou étant déjà engagées dans ce processus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un parcours difficile, il faut être bien entouré

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    pour parler du guiyour, la conversion au judaïsme... Index du Forum -> Les motivations à la conversion -> Les relations avec autrui
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bluechange


Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2014
Messages: 16

MessagePosté le: Mer 18 Avr 2018 - 17:27    Sujet du message: Un parcours difficile, il faut être bien entouré Répondre en citant

Bonjour à tous !


Mon parcours étant terminé depuis un certain temps, je voudrais en parler un peu et m'exprimer sur un sujet délicat qui est : l'entourage en conversion.


Tout d'abord, j'ai ressenti au tout début de ma conversion ou régularisation (le terme quand le père est juif) un besoin de rencontrer des gens dans mon cas, qui faisaient une démarche d'apprentissage, en me disant qu'on pourrait l'effectuer en synergie. Niet.


J'ai été déçue à plusieurs reprises, j'ai ressenti qu'il y avait de la jalousie de certains lorsque j'allais plus vite qu'eux (c'est-à-dire si j'avais plus souvent des rdv avec le Rabbin, par exemple), et parfois une forme de mépris lorsque je ne savais pas quelque chose qu'ils estimaient essentiel. Le premier exemple de jalousie que j'ai vu est quand on m'a dit que c'était injuste qu'il y ait un "traitement" différencié si on a un père juif (longue parenthèse : il ne s'agit pas d'un traitement différencié si l'on a un père juif, mais d'un traitement différencié si on lit, parle hébreu, pratique les fêtes, etc.). Moi qui au début ne faisais aucune différence entre les personnes "comme moi" (en régularisation) et les autres, j'ai dû être un peu plus méfiante.


Ensuite, il y a eu des personnes qui, sous couvert de me poser des questions par pure curiosité, cherchaient en fait à se comparer et à se rassurer. Je n'ai jamais fait cette démarche pour me comparer à qui que ce soit, il faut absolument que ce soit une démarche personnelle et non pas pour intégrer un groupe ou parce que cela fait partie d'une "mode". Si c'est une mode, alors ça n'est pas suffisamment inscrit en la personne pour qu'elle entame cette démarche.


La moralité, c'est que je me suis éloignée de pas mal de personnes afin de réfléchir sur moi-même, de faire les choses en mon âme et conscience, et c'est cela qui a fait que j'ai beaucoup appris. C'est peut-être évident, d'apprendre à bien connaître quelqu'un avant de le fréquenter, mais "entre gens en conversion" je pensais qu'il y aurait un lien plus sincère.


Je voudrais dire que j'ai rencontré également des personnes formidables qui m'ont aidée, qui m'ont appris beaucoup de choses, et finalement grâce à qui (en partie) j'ai réussi mon processus.


C'est un parcours difficile, mais qui, avec le recul, ne paraît pas si long. En réalité, ce n'est que le début d'ailleurs, puisque c'est une fois qu'il est terminé que commencent les choses sérieuses ! Ca a été un vrai plaisir, juste après mon mikve, d'entrer dans la syna en tant que juive, j'ai ressenti une véritable sérénité et une envie de progresser et de m'améliorer. Et je le souhaite à toute personne qui a ce désir inscrit dans son coeur.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 18 Avr 2018 - 17:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
idfeagle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2012
Messages: 401
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 18:13    Sujet du message: Un parcours difficile, il faut être bien entouré Répondre en citant

Bonsoir Bluechange.


Merci pour ce retour. Moi aussi ce fut une régularisation ! Le fait d'être intégrée dans la communauté et d'avoir des amis me soutenant pendant ce process m'a énormément aidée pendant cette période pendant laquelle on est fragilisée.


Ensuite, pour partager ta réflexion, quant on est de père juif, je pense que les rabbins se posent moins de questions sur notre motivation. Nous avons la contenance la coupe mais pas l'eau pour la remplir. C'est une réalité que par exemple des "Sarah Taieb" ou des "Mickael Bensousasan" peuvent ne pas être juifs ... Je pense que la logique est de nous remettre sur les rails et de réparer notre histoire familiale. Le consistoire de Paris a fait beaucoup d'efforts vis à vis de nous : les enfants de mariages mixtes. 


C'est vrai que nous passons les mêmes tests que les autres candidats. C'est cela qui fait que cela reste une conversion. 


Idfeagle


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:05    Sujet du message: Un parcours difficile, il faut être bien entouré

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    pour parler du guiyour, la conversion au judaïsme... Index du Forum -> Les motivations à la conversion -> Les relations avec autrui Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com